spot_img
28 C
Douala
mardi, juillet 23, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Complexe sportif d’Olembe : Un collectif de sous-traitants de Magil saisit le Premier ministre

Ils réclament des décomptes impayés depuis deux ans.

3 milliards de francs Cfa, c’est le montant que réclament les sous-traitants de l’entreprise Magil dans le cadre du marché d’achèvement du chantier du complexe sportif d’Olembe. Constitué en collectif, les plaignants ont adressé une correspondance au Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, pour solliciter son intervention.

Dans leur correspondance, les sous-traitants disent attendre ces paiements depuis deux ans. Des responsables de ces sociétés avaient déjà été interpellés, puis jetés brièvement en cellule fin mars 2022, pour avoir revendiqué bruyamment le paiement de leurs décomptes. Le gouvernement ayant promis de régler leur facture après la Coupe d’Afrique des nations (Can) football 2021 qu’a accueilli le Cameroun quelques semaines plus tôt. « Nous avons voulu réclamer le paiement de nos prestations avant de terminer les travaux. Les gens de la présidence sont venus nous demander de tout faire pour terminer ces travaux pour que la compétition se tienne, en nous donnant l’assurance qu’après la Can, nous serons payés. La Can est terminée depuis plus d’un mois et personne ne s’occupe de nos dossiers de payement. Les responsables de Magil sont restés muets quant à nos revendications », tempêtaient-ils lors de la manifestation du 22 mars 2022 devant le complexe sportif d’Olembe.

L’autre motif de leur colère part du fait qu’en janvier dernier, le ministre des Sports et de l’Education physique, Narcisse Mouelle Kombi avait déclaré qu’à fin décembre 2022, que le prestataire Magil, adjudicataire du marché d’achèvement des travaux de cette infrastructure avait perçu au total 42 milliards Fcfa, sur un montant global de 55 milliards Fcfa. Cette entreprise avait pourtant, début janvier, résilié unilatéralement le contrat la liant à l’Etat du Cameroun, pour les mêmes raisons de non-paiement des décomptes par l’Etat. « Ces montant cumulés représentent 76% du budget total du projet, sachant que les autres composantes de la phase 2, prévues par Piccini et bien que revues, sont restées au stade de maquettes », dénonçait le ministre dans une correspondance adressée au Premier ministre le 03 janvier. Non sans ajouter que, « malgré ces diligences, Magil n’a achevé aucune composante du complexe d’Olembe laissée par son prédécesseur Piccini ». Alors que Les prestataires locaux et leurs personnels, eux, continuent de broyer du noir dans l’incertitude la plus totale quant à leur avenir sur le chantier. Un arrangement a rapidement été trouvé sous les auspices du secrétaire général de la présidence de la République et Magil est revenu sur sa décision en annonçant la reprise des travaux dès le 16 janvier.

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restons Connectés

0FansJ'aime
1,278SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus