spot_img
27 C
Douala
jeudi, juin 20, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Cameroun- France : Le Camerounais Blick Bassy et la Française Karine Ramondy choisis pour codiriger la « Commission mémoire »

Le chanteur, auteur-compositeur, producteur, percussionniste et l’historienne vont travailler sur l’action de la France au Cameroun pendant la colonisation et après l’indépendance.

Le Camerounais Blick Bassy et la Française Karine Ramondy, vont codiriger la « Commission mémoire ». Le chanteur, auteur-compositeur, producteur, percussionniste et l’historienne, vont travailler sur l’action de la France au Cameroun pendant la colonisation et après l’indépendance. Ainsi en a décidé Emmanuel Macron. Le président français avait pris l’engagement d’«Ouvrir les archives en totalité aux historiens français et camerounais » en juillet 2022, au cours de sa visite au Cameroun.

En conférence de presse au Palais de l’Unité le 26 juillet 2022, Emmanuel Macron avait été invité à s’exprimer sur l’action de la France au Cameroun pendant la période coloniale et après l’indépendance. « Une amitié sincère comme celle qui existe entre le Cameroun et la France ne saurait s’encombrer de zones d’ombre ou alors de vérités mal dissimulées. Il se trouve que la guerre de libération qui a été menée au Cameroun a laissé des blessures et des souvenirs marqués des exactions des crimes commis par l’armée française sur des Camerounais. Des décennies plus tard, est-ce que vous êtes en mesure aujourd’hui de reconnaître ces atrocités et d’en assumer la responsabilité ? », lui avait demandé le directeur de publication du journal Mutations, Georges Alain Boyomo.

En réponse, le président français visiblement embarrassé, déclarait : « Sur ce qui est de notre passé commun, il y a des pages glorieuses, heureuses de construction commune. Il a contribué à lier tant de destins ; c’est une chance. Mais il a eu aussi des moments douloureux, tragiques. Des historiens se sont penchés sur ce passé. Ils nous disent qu’un conflit a eu lieu, le mot guerre est employé, c’est aux historiens de faire la lumière sur le passé, il faut continuer à écrire cette histoire et s’il faut l’écrire ensemble », avant de poursuivre : « C’est pourquoi, ce que je souhaite c’est que nous puissions avoir et lancer ensemble un travail conjoint d’historiens camerounais et français qui pourront ainsi avoir accès à la totalité de nos archives. Je prends ici l’engagement solennel d’ouvrir nos archives en totalité à ce groupe d’historiens conjoints qui nous permettront d’éclairer ce passé. Sur des situations individuelles sur des épisodes que vous évoquez et pour qualifier très précisément les choses (…) ».

La commission constituée d’une douzaine d’experts, va tenter de clarifier le rôle joué par la France pendant cette période qui va de 1945 à 1971. Connu pour son désir d’honorer la mémoire des martyrs de la lutte pour l’indépendance au Cameroun, Blick Bassy, n’a pas cessé de véhiculer des messages dans ce sens à travers ses chansons. Dans son dernier album, intitulé « 1958 », il rend hommage à Ruben Um Nyobe, l’une des grandes figures de la lutte pour l’indépendance du Cameroun assassiné la même année. Auteure de plusieurs livres et articles sur les leaders africains assassinés avant les indépendances, Karine Ramondy, a soutenu en 2018, sa thèse sur l’assassinat des leaders africains au tournant des années 1960, comme «moment » de construction nationale et de régulation des relations internationales.

 

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restons Connectés

0FansJ'aime
1,278SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus