spot_img
27 C
Douala
jeudi, juin 20, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Atteinte aux mœurs : Le Cameroun ferme ses portes à l’homosexualité

Le ministre des Relations extérieures a par le biais d’une correspondance désapprouvé la visite au Cameroun de Jean-Marc Berthon , l’ambassadeur pour les droits des personnes Lgbt+ et les activités prévues pour la circonstance.
Le Cameroun s’oppose à la visite de Jean-Marc Berthon, ambassadeur pour les droits des personnes Lgbt sur son territoire. Le ministre des Relations extérieures (Minrex), S.E Mbella Mbella, l’a fait savoir dans une correspondance adressée à son homologue de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji lundi, 19 juin.
Le Minrex qui dit avoir été saisi par l’ambassade de France au Cameroun, demande à son homologue de faire respecter la position de l’État sur les définitions du genre, de l’orientation et de l’identité sexuelle des personnes. Le Jeune Mbella Mbella s’appuie notamment sur l’article 347-1 de la loi n°2016/007 du 12 juillet 2016 portant code pénal. Lequel dispose que : « Est punie d’un emprisonnement de six (06) mois à cinq (05) ans et d’une amende de vingt mille (20 000) à deux cent mille (200 000) francs, toute personne qui a des rapports sexuels avec une personne de son sexe».

La correspondance de Lejeune Mbella Mbella

La correspondance de Mbella Mbella au Minat, devenue virale sur les réseaux sociaux, va sans aucun doute, mettre fin aux débats qui avaient cours depuis la publication de l’annonce Jean-Marc Berthon. D’après le document qui circule sur les réseaux sociaux, l’ambassadeur d’un autre genre, était attendu au Cameroun le 27 juin prochain. L’Etat camerounais en a décidé autrement.

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restons Connectés

0FansJ'aime
1,278SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus