spot_img
33 C
Douala
lundi, février 26, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Yango : « Le communiqué du ministre des Transports est le résultat d’un malentendu sur notre modèle économique »

Dans un communiqué rendu public ce lundi 13 février, les responsables de l’opérateur de transport reviennent sur leur suspension annoncée par le ministre des Transports.

La nouvelle a fait le tour du pays en un temps record tant le service Yango est devenu presqu’incontournable du quotidien des camerounais.

Le 8 février dernier, le ministre des Transports, Jean Ernest Ngalle Bibehe a rendu public un communiqué qui annonçait la suspension des activités de transport public des personnes opérées via la plateforme numérique Yango. Ceci « Conformément aux dispositions de la loi 2001-015 du 23 juillet 2001 régissant les professions de transporteurs routiers et d’auxiliaires de transports routiers ».

C’est suite à ce communiqué du ministre que l’entreprise Yango vient de réagir via un communiqué.

Le communiqué :

Yango a pris connaissance du communiqué de presse émis par le Ministère des Transports du 06 février 2023 demandant aux transporteurs camerounais de suspendre l’utilisation des plateformes numériques.

Nous attirons l’attention sur le fait que Yango est une plateforme numérique internationale fonctionnant via une application mobile et, donc, n’est pas un opérateur de transport. Yango sert les entreprises de transport et leurs clients dans plus de 20 pays et participe activement à la transformation numérique de l’économie en apportant des innovations génératrices de revenus et en créant de nouveaux emplois.

Yango s’aligne sur la vision du Gouvernement du Cameroun incarnée par le Chef de l’Etat Paul BIYA dans son discours du 31 décembre 2015: « Il nous faut rattraper au plus vite notre retard dans le développement de l’économie numérique ». Portés par les propos encourageants du Président de la République, nous avons pris la décision d’investir au Cameroun et de lancer la plateforme numérique internationale Yango en novembre 2021. Notre investissement a permis aux entreprises de transport locales d’atteindre une croissance moyenne du chiffre d’affaires de 35% en assurant une meilleure sécurité et un meilleur confort aux passagers.

Vu ce qui précède, nous avons été surpris par la décision du Ministère des Transports qui, selon nous, est le résultat d’un malentendu sur le modèle économique de Yango. Pourtant, on a invité tous nos transporteurs locaux partenaires à se conformer à la nouvelle réglementation en vigueur. Nous soulignons qu’actuellement les activités ne sont pas suspendues au Cameroun. Yango s’est déjà mis à la disposition du Ministère de transport pour obtenir des éclaircissements sur les mesures concrètes que nos partenaires, les opérateurs de transport locaux, doivent suivre pour s’aligner avec le décret 8801 du 10 octobre, car, à notre connaissance, aucun arrêté expliquant ces mesures n’a été publié bien que cela soit stipulé dans le communiqué de presse du ministère.

Yango est engagé auprès des camerounais, est responsable et conforme à toutes les réglementations appliquées aux plateformes numériques internationales. Nous nous engageons également à soutenir nos partenaires au Cameroun et à trouver avec eux une solution qui pourrait satisfaire toutes les parties concernées. Nous poursuivons notre engagement auprès des autorités camerounaises compétentes afin de dissiper tout malentendu.

Quand on sait que la victime principale dans cette affaire reste le consommateur, nous espérons que ces explications de l’opérateur Yango vont mettre fin à ce «malentendu».

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Restons Connectés

0FansLike
1,278FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus