spot_img
27 C
Douala
jeudi, juin 20, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Nécrologie : La presse camerounaise pleure Anye Nde Nsoh

Le jeune journaliste a été abattu dimanche, 7 mai à Bamenda.

La presse camerounaise porte encore le deuil. Anye Nde Nsoh, jeune journaliste, a été abattu dimanche, 7 mai à Bamenda, précisément à Ntarikon, alors qu’il se trouvait dans un bar. Le drame s’est produit vers 21h.  Apprend-on d’une déclaration de la présidente du bureau exécutif national du Syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc), Marion Obam, rendue publique lundi, 8 mai.

Le défunt travaillait pour plusieurs médias, parmi lesquels, Kick442.com, The advocate news paper, Dreams Fm Radio, Rush sport news, renseigne le Snjc. Dans sa déclaration intitulée « Encore un journaliste tué», le Ben du Snjc indique que « Des tirs croisés n’ayant pas été signalés dans la zone à ce moment-là, il est évident que notre confrère était ciblé par des criminels».

Le décès de Anye Nde Nsoh, intervient quelques jours après la célébration de la 30e journée mondiale de la liberté de la presse. C’est le cinquième décès de journalistes enregistré depuis le début de l’année en cours. Apprend-on. La disparition du journaliste plonge la presse et ses proches dans l’émoi et la consternation.

Alors qu’il adresse ses condoléances à la famille nucléaire du défunt, le Ben du Snjc «Exige que les commanditaires et les auteurs de ce crime odieux soient traqués, jugés et sanctionnés sans délai» ; «Condamne énergiquement cette lâcheté qui vient ternir davantage la réputation de notre pays» ; «Demande aux professionnels de continuer à jouer leur rôle dans la société et ne pas céder à la panique que veulent installer les ennemis de la presse».

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restons Connectés

0FansJ'aime
1,278SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus