spot_img
26 C
Douala
dimanche, juin 16, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Maroc : Le Ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication annonce une découverte archéologique majeure au Chellah

Découverte de la première zone portuaire romaine au Maroc, datant du IIe siècle après J.-C

Après 9 mois de fouilles archéologique, avec une équipe d’archéologues et de chercheurs marocains de l’Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine (INSAP), le Ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication (MJCC), a annoncé une découverte majeure au Chellah.

Il s’agit de la mise au jour du premier quartier portuaire de l’époque romaine au Maroc, datant du premier au deuxième siècle de notre ère, situé dans le site historique du Chellah, une ancienne ville et nécropole romaine.

Ces découvertes exceptionnelles résultent des travaux entrepris depuis mars dernier dans les environs de l’ancienne cité du Chellah, et ont été présentées aujourd’hui par les archéologues en présence de Mehdi Bensaid, Ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication. Ces trouvailles sont considérées comme une avancée significative dans la compréhension de l’histoire de cette région.

Les découvertes incluent notamment :
Le premier quartier portuaire de l’époque romaine au Maroc.
Un complexe thermal public de près de 2 000 mètres carrés, potentiellement le plus grand découvert au Maroc.
Des niches représentant des columbariums funéraires probablement construits à la même époque.
Des sculptures en marbre, dont une statue romaine sans tête représentant une déesse féminine.

Selon Aziz el Khyari, professeur à l’Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine (INSAP), cette découverte positionne le Chellah comme l’une des trois plus importantes cités antiques du Maroc. Il a déclaré : « Nous ne connaissions que cinq hectares de la cité antique du Chellah, maintenant nous avons toute une cité antique en dessous de nous à découvrir sur une superficie de 300 hectares. »

Le Chellah, situé près du fleuve Bouregreg à Rabat, a une histoire riche, remontant à la période maurétanienne-romaine (entre le IIe siècle avant J.-C. et le VIe siècle après J.-C.). Aujourd’hui, il est entouré de murs datant de la période mérinide (XIIIe siècle) et constitue l’une des destinations touristiques de la capitale marocaine.

Les récentes fouilles menées à proximité du Chellah et de la rive gauche du Bouregreg ont permis de découvrir une partie du quartier portuaire, ainsi que des vestiges d’autels et de sanctuaires.

Aziz el Khyari a également souligné que les prochaines fouilles pourraient révéler l’ancien port de la ville de Sala, probablement datant du 1er siècle de notre ère. Il a commenté : « Nous n’avons jamais identifié un tel port auparavant. Cela indique que cette ancienne ville maritime était ouverte au commerce méditerranéen et recevait des importations de Grèce, de la péninsule ibérique et d’ailleurs. »

Mehdi Bensaid, Ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, a qualifié la découverte de « très importante et impressionnante » et a annoncé que son département avait pour objectif d’augmenter le nombre de visites touristiques au Chellah à un million par an, doublant ainsi le chiffre actuel de 500 000 visiteurs annuels.

Cette découverte archéologique majeure revêt une importance exceptionnelle pour l’histoire et la culture du Maroc, ainsi que pour la communauté internationale. Le Ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication est déterminé à poursuivre ses efforts de préservation, de recherche et de mise en valeur de ce patrimoine culturel inestimable.

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restons Connectés

0FansJ'aime
1,278SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus