spot_img
28 C
Douala
mardi, juillet 23, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Lions Indomptables : Les leçons d’un autre regroupement dans la tanière

Les deux sorties du groupe, soldées par des défaites ont permis à Rigobert Song, de mieux apprécier les profils de ses hommes à la veille des éliminatoires du mondial 2026 et de la Can 2023.

Le regroupement des lions indomptables du Cameroun pour le mois d’octobre à pris fin hier à Lens, en France. Le groupe de Rigobert Song, a livré deux rencontres amicales. La première contre la Russie le 12 octobre dernier à Moscou, soldée par une défaite des Lions Indomptables (0-1) et la deuxième contre le Sénégal perdue sur le même score (0-1) lundi, 16 octobre à Lens. Pour cette campagne, le staff technique a fait appel à 24 joueurs. Mais, n’a pu regrouper que 23, en raison des indisponibilités de André Frank Zambo Anguissa et Éric Maxim Choupo Moting, blessé. Le 23e joueur est Benjamin Elliott, appelé en renfort par Rigobert Song.

Les choix Rigobert Song

Sur sa liste, Rigobert Song a retenu la plupart des joueurs présents au regroupement de septembre, à l’exception de Jean Charles Castelleto, Pierre Kunde Malong, Gaël Ondoua et Jérôme Ngom Mbekeli, préférés à Samuel Oum Gouet blessé, Benjamin Elliott et Régis Mughe. Rigobert Song a une fois de plus fait appel à Fabrice Ondoa, André Onana, Davis Epassy. Le technicien, a aussi ouvert les portes de la tanière à Frank Magri, l’attaquant de Toulouse en France.

Les profils retenus pour ce regroupement ont laissé penser que le staff technique des Lions Indomptables, souhaite apprécier les aptitudes et les qualités techniques, des uns et des autres. Cela s’est vu lors du match contre la Russie, qui avait les allures d’un finale de Coupe du monde. Pour ce match, dont le coup d’envoi est donné par Valeri Nepomniachi, Rigobert Song fait confiance à Fabrice Ondoa dans les buts, Oumar Gonzalez et Harold Moukoudi à l’axe, Nouhou Tolo à gauche et Jean-Charles Castelleto sur le flanc droit, Gaël Ondoua, Pierre Kunde Malong et Olivier Ntcham au milieu. Tandis qu’en attaque, Vincent Aboubakar, Moumi Ngamaleu et Vincent Aboubakar constituent l’attaque.

Le match est à l’avantage de la Russie, qui trouve le chemin des filets à la 40e minute, grâce à Chalov. Sur l’aire de jeu, les Lions Indomptables manquent de réalisme. Mbeumo et son capitaines Vincent Aboubakar, enchaînent des maladresses. En défense, ce n’est pas la sérénité. Oumar Gonzalez et Harold Moukoudi, se marchent dessus. C’est pareil au milieu de terrain. Ça joue à reculer. Le Cameroun s’incline dans une rencontre où l’adversaire était prenable, de l’avis des observateurs.

Rigobert Song, reconduit la grande partie du groupe pour duel contre le Sénégal, avec quelques changements, notamment, la titularisation de Darlin Yongwa, à la place Nouhou Tolo, celles Karl Toko Ekambi, à la place de Moumi Ngamaleu et de André Onana préféré à Fabrice Ondoa. Jean-Charles Castelleto est repositionné latéral droit. La rencontre amicale contre le Sénégal, précède celle des phases de poules de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football 2023 entre les deux pays logés dans le groupe C.

Dès le coup d’envoi, le Cameroun veut faire bonne figure, mais est repris par une équipe sénégalaise beaucoup plus joueuse. Aliou Cissé, le sélectionneur de cette équipe, a aligné l’équipe-type, Sadio Mané, Kalidou Koulibaly, Édouard Mendy et bien d’autres. Le Sénégal fait pression, multiplie des offensives et trouve la faille à la 35e minute, sur un penalty transformé par Sadio Mané. Un score qui va rester le même au terme du temps réglementaire.

La satisfaction Yongwa

C’est l’un des visages qui retenu l’attention du public. Titularisé contre le Sénégal, le latéral de 23 ans, a fait bonne impression au cours des 90 minutes qu’il a disputées. Sur le flanc gauche, le joueur du Fc Lorient, en France, s’est montré à la hauteur de cette rencontre. Avec des aptitudes techniques et physiques, exemptes de reproches, Yongwa, a recalé des offensives sur le flanc gauche, de quoi relancer le débat sur le profil à ce poste. Surtout que Nouhou Tolo, de l’avis de analystes montre déjà des signes d’essoufflement.

Darlin Yongwa représente donc l’alternative à ce poste et peut jouer sa partition lors de la prochaine Can en terre ivoirienne. Il y en a qui pense qu’il est le nouveau patron du poste. «Petit, le couloir gauche là c’est pour toi», estime Alexandre Song, dans une réaction rapportée par les confrères de Ici Sport.

Moukoudi-Gonzalez, cette paire inefficace

Contrairement à Darlin Yongwa, Harold Moukoudi et Oumar Gonzalez, restent sur des notes tristes. Les deux joueurs titularisés dans l’axe de la défense camerounaise, ne parviennent à s’accorder. Ils se marchent dessus, et favorisent l’intrusion adverse. Malgré son gabarit, Harold Moukoudi n’est pas parvenue à faire le jeu au cours des deux matchs. Il est apparu lourd, et a même manqué d’anticipation. Son coéquipier Gonzalez, paraît plutôt vif, mais son positionnement par rapport à Moukoudi reste questionnable. Ce qui laisse croire qu’ils ne s’accordent pas.

Éliminatoires du mondial 2026 & Can 2023

Après ce regroupement, les regards sont tournés vers la prochaine campagne des Lions Indomptables. Si tout le monde est convaincu qu’il ne faut s’attendre à une progression au classement Fifa, il y a lieu de penser Rigobert Song, donnera un aperçu de ce que sera son équipe pour la prochaine Can. Le manager-sélectionneur des Lions Indomptables, après avoir donné du temps de jeu à quelques joueurs en manque dans la tanière, peut restreindre son effectif, lors des qualifications du monde 2026 qui démarrent le mois prochain. Tout laisse croire que certains Lions au regard de leurs prestations, peuvent ne plus être appelés pour la conquête de la Can. Mais, la décision revient à Rigo. C’est lui qui a le dernier mot.

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restons Connectés

0FansJ'aime
1,278SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus