spot_img
26 C
Douala
dimanche, juillet 14, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Fête de la musique : Sortir des bruits

« C’est le week-end, je suis dans les bruits», fredonnent très souvent des mélomanes, à chaque fin de semaine. Ce week-end, nombreux sont ceux-là qui vont entrer dans les bruits. À la faveur, de la célébration de la fête de la musique, l’ambiance sera encore plus belle, avec des concerts, des shows case, et autres rendez-vous de musique.

Tout était donc parti pour un 21 juin comme les autres. Mais, en réalité, faut-il vraiment s’arrêter à la cette journée au Cameroun ? La question peut paraître redondante, au regard du contexte et de l’environnement de plus en plus défavorables à l’activité. Il n’y a qu’à se rappeler les désaccords sur la gestion et la répartition du droit d’auteur et des droits voisins, le paiement en monnaie de singe de ces droits, la précarité dans laquelle, vivent les artistes et les acteurs directs et indirects de la musique. La liste n’est pas exhaustive.

Dans l’univers de la musique au Cameroun, on avance en rangs dispersés, sous le regard parfois complices des autorités administratives, qui ne cachent plus leur priorité. Les sonorités musicales ne sont pas en reste. Nombreuses portent atteinte aux mœurs, amplifient la délinquance. Malgré les milliers de vues sur les plateformes digitales, le succès du moment, ces musiques sonnent faux.

En 2024, il est utile, voire urgent de sortir des bruits. La musique comme on le voit ailleurs, doit contribuer à éveiller des consciences et jouer un rôle essentiel dans la construction d’une société. Certains l’ont fait par le passé, d’autres aujourd’hui excellent dans le bad buzz, qui amplifie les bruits. Dommage !

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restons Connectés

0FansJ'aime
1,278SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus