spot_img
26 C
Douala
dimanche, juin 16, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Explosion à l’usine Acero Métal : Déjà six morts

Les victimes ont succombé au choc, selon une déclaration conjointe de la Fondation camerounaise des consommateurs et Main sur le cœur rendu publique le jeudi, 30 mars.

Le bilan de l’explosion survenue à l’usine Acero Métal le 20 mars dernier s’est alourdi. Six personnes parmi les blessés recensés et pris en charge sont décédées, selon une déclaration conjointe de la Fondation camerounaise des consommateurs (Focaco) et Main sur cœur rendue publique jeudi, 30 mars à Douala. «Malheureusement à ce jour, plusieurs accidentés n’ont pas survécu et selon des informations qui nous parviennent on enregistre 6 décès. Nous exprimons à nouveau notre solidarité avec les victimes et adressons nos sincères condoléances aux familles si durement éplorées », révèle la déclaration publiée également sur la page Facebook de la Focaco. Ces organisations font savoir que d’autres victimes prises en charge à l’hôpital Laquinitinie sont « tous sont en vie, l’un est sorti du service de réanimation et pour les deux autres leur pronostic vital n’est plus engagé ».

D’après la déclaration, les activités ont repris dans cette entreprise basée au quartier Bonassama dans le 4e arrondissement de la ville de Douala. «Selon le communiqué du ministre de l’Industrie daté du 22 mars 2023, la société Acero Métal Sarl fonctionne en marge des dispositions pertinentes de la loi applicable en matière d’établissements classés dangereux, insalubres et incommodes. Il s’agit d’une fonderie artisanale de fer qui utilise des fours rudimentaires pour fondre des déchets métalliques et produire des barres de fer », peut-on lire. « A cette même date, Le Pr Fuh Calistus Gentry, qui assure l’intérim de ce département ministériel, a demandé au Gouverneur du Littoral de prendre des mesures conservatoires en apposant des scellés sur les installations de cette entreprise. Il a également ouvert une enquête administrative et technique pour déterminer les causes et les responsabilités de cet accident », renseigne la déclaration.

Outrées, ces organisations demandent au gouvernement « La mise sous scellés des installations dangereuses et hors normes de cette entreprise jusqu’à la production du rapport de l’enquête administrative et technique prescrite pour déterminer les causes et les responsabilités de cette explosion » ; « L’ouverture d’une enquête judiciaire et la mise en examen des dirigeants de l’entreprise Acero Métal pour motif : “homicide involontaire par violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de prudence et de sécurité” » ; « La mise sur pied d’une cellule d’écoute et d’accompagnement des victimes et leurs familles».

 

 

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restons Connectés

0FansJ'aime
1,278SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus