spot_img
29 C
Douala
dimanche, mars 3, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Eaux minérales : Une nouvelle société entre en jeu

Fuh Calistus Gentry, le ministre par intérim des Mines , de l’industrie et du Développement technologique (Minmidt) a signé un agrément portant permis d’exploitation d’une eau minérale naturelle à la société Ango Mineral Water. 
Le marché des eaux minérales au Cameroun vient de s’enrichir d’un nouvel opérateur. Malgré un marché fortement concurrentiel dominé par Castel et Source du pays, l’entreprise Ango minéral water s’est vue attribuée le 17 Mars dernier un agrément pour exercer dans ce secteur.
« Faisant suite à votre correspondance ci-dessus référencée, relative à l’objet repris en marge, j’ai l’honneur de vous notifier l’accord de la présidence de la République, pour l’attribution d’un permis d’exploitation d’une eau minérale dénommée Ango Mineral Water, au lieu-dit Nounou, dans l’arrondissement de Bertoua 2e, département du Lom et Djerem, région de l’Est, à la société Ango Mineral water », peut-on lire dans une lettre adressée au Minmidt par intérim par le secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh.
Dirigée par le Camerounais, Salomon Ango, président-directeur général du complexe agro-industriel Protcao (Production et transformation de cacao), cette nouvelle société de production d’eau minérale, dont les installations couvrent une superficie de plus d’un hectare, a, démarré la production depuis 2022, comme a pu le constater une mission de l’Agence des normes et de la qualité (Anor) descendue sur le site en mai 2022. La commercialisation des produits était même déjà envisagée. Pour l’heure, l’on ignore le montant de l’investissement consenti par cet opérateur économique, encore moins les capacités de production de cette entreprise, qui semble prioritairement cibler la région forestière et minière de l’Est du Cameroun.
Si l’actualité est fortement arrosée par la résurgence du choléra dans certaines villes du Cameroun, il faut tout de même noter que le marché de l’eau sur lequel le nouvel arrivant souhaite se frayer un chemin, est dominé par des concurrents d’envergure, installés depuis des lustres. Il s’agit notamment de Source du Pays, dont la célèbre eau minérale Supermont domine le marché depuis 2016. Cette année-là, en effet, l’entreprise, revenue en force après une éclipse de quelques années, a chipé le leadership du marché de l’eau minérale à la Société des eaux minérales du Cameroun (Semc), filiale locale du groupe Castel, qui régnait alors en maître sur ce marché depuis des décennies. Le rachat de Nabco, qui produisait jusque-là la marque Opur, propulsera Source du Pays à 58% de parts du marché en 2016, puis à 67% en 2018.
Devenue numéro 2 du marché suite à la chevauchée de Source du pays, la Semc, qui a lancé la marque Vitale (aux côtés d’Aquabelle et de la célèbre Source Tangui), pour contrer la politique des bas prix de son principal concurrent, tente depuis 7 ans maintenant de remonter progressivement la pente. Elle revendique 40% des parts de marché en 2021. Source du Pays et Semc contrôlent donc un marché qui compte une vingtaine d’autres marques locales et étrangères.

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Restons Connectés

0FansLike
1,278FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus