spot_img
27 C
Douala
mardi, mai 28, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Douala : Douze morts dans l’effondrement d’un immeuble à Ange Raphaël

La bâtisse de quatre niveaux a cédé dans la nuit de samedi à dimanche, après la forte pluie qui arrose la ville depuis vendredi dernier.

L’émotion est vive au quartier Ange Raphaël lieu-dit « Mobil Guinness », dimanche, 23 juillet. Le réveil a été inhabituel, après l’effondrement d’un immeuble de quatre niveaux la veille vers minuit. La bâtisse comptait 31 occupants au total selon des sources officielles. Le bilan provisoire de la catastrophe fait état de douze morts et plusieurs blessés actuellement sous soins dans les formations sanitaires de la ville, explique le Gouverneur du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua descendu sur les lieux du sinistre ce matin.

Les recherches des victimes se poursuivent le lieu du drame.

L’immeuble en question s’est affaissé sur un autre de R +1, lui aussi habité. «Nous voulons dire aux populations que la situation est sous contrôle. Nous continuons de travailler et nous pensons finir le travail aujourd’hui ou demain», poursuit le patron de la région, après la décente effectuée sur le lieu du drame et auprès des rescapés dans les hôpitaux.

Sur le lieu du drame peu avant-midi, des bulldozer remuent les décombres, dans l’espoir d’y extraire, quelques personnes qui s’y trouvent encore selon des riverains éplorés. L’espace est encadré par des forces de sécurité qui contiennent les familles des victimes et des  populations sous le choc. Toutefois, les circonstances du drame restent inconnues. Les populations croient connaître que l’immeuble a cédé sous l’effet de la pluie qui arrose la ville de Douala depuis vendredi dernier.

Vers des casses ?

Au cours de sa visite sur les lieux, le gouverneur du Littoral, son état major et les responsables de la Mairie de la ville, sont aussi allés dans le voisinage, notamment dans l’enceinte de l’immeuble R+1 sur lequel s’est affaissé celui plus haut. Au cours de leur passage, les autorités administratives ont déploré la qualité des constructions des immeubles en chantier dans le voisinage et le matériau utilisé.

Sur quelques-unes, on peut y voir des murs dépourvus de poteaux, et ou joints par des parpaings. A cela s’ajoute, la qualité du fer utilisé jugé inadapté par des responsables de la Mairie. Tout porte à croire que ces chantiers filmés par le gouverneur du Littoral, à l’aide de son téléphone portable, pourraient être détruits dans les prochains jours. Affaire à suivre.

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restons Connectés

0FansJ'aime
1,278SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus