spot_img
27.3 C
Douala
samedi, mars 2, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Cca : Stéphane Foko Kamga fait le bilan de ses 15 premiers mois

Face à la presse mardi dernier, le président de cette commission, s’est dit satisfait des avancées dans ce domaine.

Stéphane Foko Kamga, fait le bilan de ses quinze premiers mois à la tête de la commission centrale d’arbitrage (Cca) à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Le président de la Cca a réuni la presse mardi dernier à Douala, pour présenter les avancées dans ce domaine depuis son arrivée.

Stéphane Foko Kamga trouve son bilan satisfaisant et le résume en quatre articulations à savoir : la formation, le suivi, le recyclage et la promotion.

La formation des arbitres

En ce qui concerne la formation, le président de la Cca a indiqué que la commission est passée de six à 45 écoles d’arbitres en 15 mois. D’après le responsable, il existe désormais un programme annuel de formation pour les arbitres dans toutes les régions. Dans ces écoles, precise Foko Kamga, ce sont les mêmes programme qui y sont dispensés du mois de novembre jusqu’au mois de mai. La formation s’achève par un examen national, ensuite des délibérations et la proclamation des résultats.

Désormais, il est possible d’être un footballeur d’apprendre en interne, le métier d’arbitre, à travers la création du code de métiers de l’arbitrage dans les académies de football. Celui-ci concerne les jeunes académiciens footballeurs de 16 à 18ans qui voudraient également apprendre le métier de l’arbitrage.

Le suivi des arbitres

Pour Foko Kamga, il est question de trouver le moyen de diminuer le cota des inspecteurs, avoir un certain nombre conséquent d’observateurs. La Cca a également organisé un processus de formation des instituteurs régionaux, c’est-à-dire ceux qui seront formés pour pouvoir également former les arbitres.

En Élite, il est par ailleurs organisé un suivi particulier pour les arbitres internationaux et également pour les jeunes arbitres d’élite qu’ils ont appelés (Aje). Ce sont les arbitres prometteurs qui ont entre 20 -25 ans qui sont déjà en Élite, ils organisent pour ceux-ci un suivi particulier.

Le recyclage et l’évaluation des arbitres

Pour ce qui est du recyclage, la Cca est passée de deux recyclages qui se faisaient en début et en mi-saison à quatre recyclages qui sont déjà faits. A cela s’ajoute l’organisation des stages. Sans oublier le recyclage également des arbitres internationaux, fait par la fédération internationale de football association ( Fifa).

A son arrivée, Foko Kamga déclaré qu’il existait 34 arbitres et qu’un arbitre ne pouvait jouer qu’un match sur quatre journées au football masculin et un match sur sept journées au niveau du football féminin. L’effectif a été réduit à 20 arbitres, afin de respecter la norme en vigueur dans tous les pays qui comptent 20 équipes en championnat d’Elite One et 16 en d’Elite Two.

La promotion des arbitres

Pour ce volet, il était question avant tout de faire la promotion des arbitres à base des tests physiques. Maintenant, son équipe et lui ont décidé d’implémenter une promotion qui est contrôlée depuis le début du championnat. C’est-à-dire que, dès le début du championnat amateur, les instituteurs régionaux commencent à suivre les arbitres dans leurs régions pendant toute la saison. La liste des meilleurs sera rendue publique par le secrétaire général.

Yollande Tsomou

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Restons Connectés

0FansLike
1,278FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus