spot_img
33.1 C
Douala
dimanche, mars 3, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Augmentation des prix du carburant: Le Cameroun cède à la pression du Fmi

A partir de ce mercredi 1er février 2023, les prix du super et du gasoil vont connaître une augmentation de 15, 8 à 36,5%.

C’est désormais officiel, le prix du carburant à la pompe connaît une augmentation au Cameroun. D’après un communiqué signé du secrétaire général des Services du Premier ministre, Séraphin Magloire Fouda, le litre de super coûte désormais 730 Fcfa dans les stations-service du pays. Il est en hausse de 100 Fcfa (+15%) par rapport au 630 Fcfa d’antan. Le litre de gasoil quant à lui, est vendu désormais à 720 Fcfa, contre 575 Fcfa auparavant. Ce qui correspond à une augmentation de 145 Fcfa, équivalent à 25, 2% en valeur relative.

Dans la continuité de cette décision, l’on peut constater que le prix du litre de pétrole vendu aux industriels par la Société camerounaise des dépôts pétroliers (Scdp) est en augmentation. Il passe ainsi de 410,19 Fcfa à 560,19 FCfa. Ce qui équivaut à une hausse de 150 Fcfa (36,5%). Par contre, le prix du pétrole lampant, majoritairement consommé par les couches sociales défavorisées, reste stable à 350 Fcfa le litre, de même que celui du gaz domestique (6 500 Fcfa pour la bouteille de 12 kg).

En effet, c’est étranglé par une conjoncture internationale marquée par la hausse des prix du pétrole brut, des produits pétroliers finis et du fret maritime, que le Cameroun fait finalement sauter le verrou autour des prix des produits pétroliers à la pompe. Lesquels étaient bloqués depuis la dernière revalorisation intervenue en juillet 2014, parfois en dépit d’un contexte international défavorable. Huit ans plus tard, le pays n’a pu résister à l’explosion de l’enveloppe de la subvention, qui a officiellement atteint les 700 milliards Fcfa en 2022, pour le super, le gasoil et le pétrole lampant et 75 milliards Fcfa la même année pour le gaz domestique.

Sous la pression du Fonds monétaire international (Fmi), les autorités camerounaises ont été contraintes à reconnaître « la nécessité de réduire les subventions allouées aux produits pétroliers, afin de créer un espace budgétaire pour financer les investissements productifs et les dépenses sociales… ». En réduisant cette subvention, le Cameroun s’attend au déblocage par le Fmi, d’ici le mois de mars 2023, d’une enveloppe de 45 milliards Fcfa au titre d’appui budgétaire.

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Restons Connectés

0FansLike
1,278FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus