spot_img
27.3 C
Douala
samedi, mars 2, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Produits pétroliers : Vers une hausse du prix du carburant?

L’état du Cameroun va réduire de moitié la subvention dédiée au carburant, ce qui va directement impacter les prix à la pompe.

2023 s’annonce de plus en plus compliqué pour les Camerounais, avec l’entrée du carburant dans le panier des denrées, dont le prix pourrait connaître une augmentation au cours de cette année. C’est en quelque sorte ce qu’on peut conclure à la lecture de la loi des finances 2023.

Selon celle-ci, l’enveloppe consacrée à la subvention de la consommation des carburants (super, du gasoil et du pétrole lampant) qui était de 700 milliards de FCFA en 2022 est ramenée à 350 milliards en 2023 soit une réduction de moitié.

Cyrille Edou Alo’o , le directeur général du Budget précise que «Les subventions vont se poursuivre. Avec des enveloppes moins importantes ou plus, l’avenir nous le dira». De façon concrète, les près de 775 milliards de FCFA injectés en 2022 par le Cameroun dans la subvention des produits pétroliers, gaz domestique compris, est le triple du coût estimé (250 milliards de FCFA) de la reconstruction de l’unique raffinerie du pays (Sonara).

En plus de cela, le Fonds monétaire international (Fmi) a toujours vu d’un mauvais oeil cette subvention qu’il trouve lourde. Il prescrit dans ce cas, une suppression progressive desdites subventions ce qui contribuerait à un renforcement substantiel du mécanisme de transfert de fonds destinés à l’investissement public.

le Fmi pense que l’impact de la hausse actuelle des prix internationaux du pétrole sur le budget du Cameroun reste mitigé, car l’augmentation des recettes pétrolières est plus que compensée par une hausse substantielle des subventions aux carburants à la pompe estimées à 2,9% du produit intérieur brut (Pib), contre 0,5% en 2021. « L’augmentation du coût des subventions est donc compensée par la réduction d’autres dépenses, notamment celles consacrées aux projets d’investissement », a constaté le Fmi, qui tablait par ailleurs sur des perspectives économiques positives en 2022 dans lesquelles l’économie camerounaise devrait croître de 3,8% avec une inflation moyenne à 4,6% et un déficit de la balance courante de 2,1% du Pib.

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Restons Connectés

0FansLike
1,278FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus