spot_img
28 C
Douala
vendredi, mai 24, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Initiative:Les blogueurs déclarent la guerre aux Fake news

Ce 31 août 2023 s’est tenu un meetup au Restaurant La Baleine à Akwa. Pour le compte de la journée internationale du blogging, il a été organisé dans le but de participer à l’éradication des discours de haine et des fausses nouvelles qui prolifèrent sur la toile. L’initiative était portée par TALLART GROUP, l’Association des Blogueurs du Cameroun et Defyhatenow.

À l’occasion de la journée mondiale du blogging, TALLART GROUP et ses partenaires ont organisé un Meet Up au Restaurant La Baleine à Akwa. Le thème retenu pour cette rencontre éducative était : « la contribution du blogging pour éradiquer les discours de haine et les fake news ». Pour échanger avec le public sur tous les contours de ce thème, Théophile Hiom II, Badal Fohmol, Kareyce Duchesse, Caroline Mveng, Frank William, Champleins Nga Henou et Etienne Talla ont animé des sessions et partagé leurs expériences. Il est à préciser que Etienne TALLA, Caroline MVENG et Kareyce Duchesse sont Boursiers #AFFCameroon ( Bourse de vérification des faits en Afrique ) de la 08 ème cohorte de Defyhatenow.


Les causes de la désinformation et de la mésinformation
Au sortie de ce Meet Up, les uns et les autres ont été édifiés sur les raisons pour lesquelles certaines personnes propagent des fake news et diffusent des discours de haine. À travers des différents témoignages, il s’est avéré que de nombreux internautes peuvent s’adonner à ces pratiques dangereuses pour créer le buzz sur la toile, manipuler l’opinion à des fins politiques ou encore dévaloriser une marque. Quelle que soit la raison, tout le monde s’est accordé sur le fait que derrière des actes de désinformation et de mésinformation se cache une intention de nuire à une personne ou à un groupe de personnes.
Les conséquences des propos haineux et des fausses informations
Par ailleurs, les panélistes sont parvenus à faire comprendre au public que les discours de haine et les fakes news ont des répercussions très contraignantes. Ils peuvent sortir du virtuel et aboutir à des scènes de violences réelles, créer de la psychose et de multiples foyers de tension. Sur le plan juridique, ils peuvent constituer diverses infractions notamment la diffamation, l’outrage, l’injure, l’atteinte à la tribu et l’atteinte à la sûreté de l’État entre autres. Ainsi, celui qui se rend coupable de l’une de ces infractions peut être condamné à une amende voire à des peines d’emprisonnement.

Solutions à adopter
Dans le but de sécuriser l’activité de blogging, les panélistes ont appelé les professionnels de ce domaine à la prudence. Comme l’a martelé Théophile Hiom, Frank William et Caroline Mveng, il est impératif de s’éduquer à l’usage des réseaux sociaux, d’éviter les attaques personnelles, de vérifier les informations avant de les divulguer ou de les partager, de faire preuve d’humilité, de bien choisir ses sources. Dans le même sens, de nombreux intervenants dans la salle ont demandé à Defyhatenow et à l’ Association des Blogueurs du Cameroun de multiplier les projets de sensibilisation et d’éducation sur la pratique du blogging afin de limiter les actions des usurpateurs qui discréditent ce secteur.

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restons Connectés

0FansJ'aime
1,278SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus