spot_img
33.1 C
Douala
dimanche, mars 3, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Football : Le Synafoc au chevet d’un footballeur en détresse

Serge Mfambove Nguewo, joueur de l’Ums de Loum est retenu «Prisonnier» dans une clinique de rééducation traditionnelle pour une facture impayée d’un montant de 316.000 Fcfa.

Victime d’une double fracture de l’avant bras gauche le 15 décembre 2022 , c’est un Serge Mfambove Nguewo très affaibli que les responsables du Syndicat national des footballeurs camerounais (Synafoc) ont retrouvé ce vendredi 20 janvier 2023, dans une clinique de rééducation traditionnelle au quartier bepanda a Douala.

Au bout d’un échange avec les équipes du Synafoc, la footballeur qui évolue au sein de l’Union des mouvements sportifs (Ums) de Loum, que « Dans un premier temps j’ai été transporté à l’hôpital Laquintinie de Douala où j’ai effectué des radios payés par Sawa Fc. Il était question que subisse une opération chirurgicale. Mais au regard du coup élevé de l’opération, j’ai été sur les conseils de mon agent, conduit par les dirigeants de l’Ums de Loum dans ce centre spécialisé pour recevoir des massages ». Et de poursuivre : « Après avoir passé plus d’un mois dans ce centre de massages, je peux affirmer que les soins reçus sont appropriés, car, je retrouve déjà l’usage de mon avant-bras gauche. Mais je suis bloqué ici parce que le club n’a pas encore payé la facture qui s’élève à 316. 000 F CFA pour les soins et mon l’hospitalisation».

D’après le Synafoc, les dirigeants de l’Ums de Loum jusqu’ici ne veulent pas honorer à leurs engagements. Ces derniers auraient donnés des rendez-vous toujours pas respectés. Au grand dam de la responsable de la clinique Mama Adja, qui n’envisage pas de laisser partir le patient. Mfambove dit également ne pas bénéficier de la moindre assistance de son club employeur. « Depuis plus d’un mois que je suis dans ce centre, je n’ai reçu que 10.000 F.Cfa des dirigeants de l’Ums de Loum. Je suis soutenu sur le plan alimentaire par ma famille et certains patients du centre de massage», confie le patient.

Les dirigeants de l’Ums de Loum , quant à eux déclarent que les factures que présentent les responsables du centre de rééducation traditionnelle «Mama Adja». de bepanda sont très élevées. Ils disent avoir demandé une remise, qui ne leur pas été accordée. Ils rassurent tout de même qu’une rencontre avec le président est imminente, afin de mettre un terme à cette situation qui n’honore ni le club Ums, ni le football camerounais.

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Restons Connectés

0FansLike
1,278FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus