spot_img
34 C
Douala
mardi, avril 16, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Entrepreneuriat : 42 jeunes femmes  lauréates du prestigieux programme Awe

La cérémonie de clôture de la première édition du programme dénommé The Academy for Women’s Entrepreneurs (Awe), a eu lieu le 27 mars à Douala.  L’initiative a permis à l’État Américain, à travers l’ambassade des États-Unis au Cameroun, de présenter sa contribution à l’encadrement, l’essor et l’épanouissement des jeunes femmes passionnées de l’entrepreneuriat. Une aubaine pour les femmes, dans un contexte où le taux de femmes entrepreneurs se situait à 37,5%, selon un rapport de l’institut national de la statistique (Ins) rendu public en 2020.

Ce concept a eu le mérite d’avoir été coordonné par Valérie Neim, Awe project Implementor et le mentorat du réseau des anciens boursiers du gouvernement Américain, de la chambre de commerce Américaine aussi des chefs d’entreprises camerounais reconnus.
Au cours de la clôture de cette cérémonie, 42 jeunes femmes entrepreneurs ont reçu leurs diplômes après six mois de formation avec des experts de haut niveau spécialistes sur les questions entrepreneuriales.
Au bout de cette riche expérience, Florence Tsegui, en sa qualité de meilleure participante du programme Awe s’est dite prête à transmettre le savoir théorique et pratique qu’elle a reçu pour l’émancipation de la gente féminine. «Être chef d’entreprise a toujours été mon rêve. À l’issue de cette formation de qualité, je suis disposée à mettre mes connaissances aux jeunes femmes entrepreneurs qui désirent être financièrement stable».

Âgées entre 25 et 30 ans, ces jeunes récipiendaires retenues sur la base du mérite et la pertinence des projets bénéficieront de l’accompagnement technique et financier de l’État américain à travers les experts et partenaires d’exception. Elle ont profité de cette manifestation pour présenter aux hôtes et à la presse leurs différentes réalisations au cours d’une exposition, dans les domaines de l’agriculture, du stylisme modélisme, de la pâtisserie, la décoration des technologies de l’information et de la communication (Tic) et dans plusieurs autres secteurs.

En sa qualité d’ancienne boursière et aujourd’hui véritable mastodonte du paysage des affaires, Valérie Neim n’a pas manqué de présenter le bien fondé de ce programme dans un contexte où la question du financement des entrepreneurs demeure un vrai parcours de combattant. « Le Cameroun est doté de plusieurs Universités qui produisent en moyenne 300 milles nouveaux étudiants et statistiquement 500 emplois sont créés d’où il est impossible que tout le monde ait un emploi raison pour laquelle à travers ce projet il est question de redorer le blason de l’entrepreneuriat à ces jeunes qui ont soif de gagner leurs vies. Plus  encore, grace à ce projet, elles pourront  impacter leurs communautés en employant plusieurs personnes», a-t-elle indiqué.

L’ Académie des femmes entrepreneurs qui entre en droite ligne avec la promotion de l’équité et l’égalité  entre les sexes, principe spécifique  de l’une des politiques étrangères de la première puissance au Monde, bénéficie d’une grande notoriété à travers le monde. «créé en 2019, le programme dénommé Academy for Women’s Entrepreneurs (Awe) est actif dans 100 pays et plus de 25 milles des femmes entrepreneurs déjà formées celà représente un effort global. Il faut préciser qu’en ce jour nous sommes à Douala pour célébrer le mérite des vaillantes femmes Camerounaises». S’est félicité Michael O’bryan Director US Embassy Brand Office Douala.

C’est sur une note  musicale arrosée des pas de danse des lauréates et des séances photos en présence des invités de marque pour immortaliser la scène que les rideaux se sont fermés sur la première édition du programme intitulé the Academy for Women’s Entrepreneurs (Awe).

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restons Connectés

0FansJ'aime
1,278SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus