spot_img
33 C
Douala
lundi, février 26, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Douala: Le nouveau Roi du Canton Bakoko-Wouri est connu

Erick Jamil Songue succède à son défunt père, S.M. Madiba Songue.

Le roi est mort , vive le roi serait-on tentés de dire. A 38 ans, le nouveau Roi du Canton Bakoko-Wouri devient le plus jeune monarque parmi les chefs supérieurs du Ngondo. Erick Jamil Songue succède à son père au trône des Bakoko-Wouri conformément aux principes sacro-saints de la tradition Sawa défendus, illustrés et codifiés par l’instance faîtière de ce peuple de la côte.

La règle de succession a été strictement et rigoureusement appliquée par la grande famille Ndokat, famille régnante à Bakoko-Wouri, à travers la désignation du fils aîné de S.M. Madiba Songue. Un processus entériné par le Préfet du Wouri, Benjamin Mboutou, ce mardi, 27 février 2023, lors de la séance de consultations d’usage tenue à cet effet à la Chefferie supérieure du Canton Bakoko-Wouri à Japoma.

Sa Majesté Erick Jamil Songue hérite d’un Canton en plein essor économique. Il devra préserver les acquis obtenus de haute lutte par son illustre prédécesseur. Ce dernier est reconnu comme l’un des cinq plus grands rois du Cameroun. Il a hissé le Canton Bakoko-Wouri au firmament des communautés locales Sawa. Le successeur devra ainsi maintenir la flamme autour de plusieurs projets portés à bout de bras par S.M Madiba Songue. Dans ce sillage, l’on peut citer : l’avènement de la Société d’aménagement de Douala (Sad) qui est une expérience concertée de création foncière entre la communauté locale et la puissance publique, la rétrocession de plus de 2000 hectares de terrain, le « Village des transporteurs » qui apparait comme l’une des plus grandes bases logistiques d’Afrique centrale qui doit desservir le corridor Douala – Bangui / Douala – Ndjaména. Le stade de Japoma n’est pas en reste de ces acquis à sauvegarder.

Avec une population estimée à 20.000 âmes, le Canton Bakoko-Wouri est aujourd’hui un espace métis qui est le reflet de la métropolisation et de l’urbanisation croissante associées à la mobilité des personnes. Ici, la diversité culturelle et la cohésion sociale se côtoient profondément et inlassablement au quotidien. Dans cette contrée interdépendante, l’ouverture aux autres s’est imposée comme la voie de la réussite et du progrès. On assiste ainsi à une interaction entre plusieurs cultures et civilisations. A un foisonnement d’obédiences religieuses et politiques. Où des valeurs telles que la tolérance ont fait leur lit. Le vivre en harmonie s’affiche comme un crédo de vie. Des réalités solides et concrètes que le nouveau souverain des Bakoko-Wouri, sa majesté Erick Jamil Songue, a l’impérieux devoir de préserver tout en veillant et en garantissant la primauté des populations du terroir sur le plan économique, social et politique.

Tout un programme

 

A l’école de son père pendant de nombreuses années, discrètement mais rigoureusement, le nouveau king Bakoko a bien conscience de ces défis qui l’attendent. Ses solides capacités de jeune manager parlent pour lui. Depuis août 2015, il exerce comme cadre à l’hôpital gynéco et obstétrique de Douala. Chef service des achats puis sous-directeur des finances et de la comptabilité, aujourd’hui il occupe le poste de directeur technique de cet important établissement hospitalier. Il y siège par ailleurs au sein du Conseil d’administration où il représente le personnel.

Le chef de premier degré du Canton Bakoko-Wouri a exercé quelques années plus tôt à Londres et à Paris comme assistant financier dans des firmes internationales telles que Hermès. Diplômé des prestigieuses Universités de Westminster et de East London en Angleterre, son altesse royale Erick Jamil Songue est un grand passionné des activités nautiques. Il est marié et père de quatre enfants.

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Restons Connectés

0FansLike
1,278FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus