spot_img
34 C
Douala
mardi, avril 16, 2024
No menu items!
spot_imgspot_img

Crise de l’Energie : Le Minee promet une embellie d’ici mars 2024

Le Ministre de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba, a récemment présidé une réunion avec les chefs d’entreprises camerounais pour discuter de la problématique de la fourniture d’énergie électrique dans le pays.
L’objectif principal de cette rencontre était d’échanger avec les industriels, de comprendre leurs attentes et de les rassurer quant aux efforts du gouvernement pour fournir une énergie électrique de qualité et en quantité suffisante afin de favoriser le développement économique.
Aline Valérie Mbono, directrice générale exécutive du Groupement des Entreprises du Cameroun (Gecam), a exprimé sa préoccupation quant à l’impact de la pénurie d’électricité sur le développement économique du pays. La responsable a souligné que plus le Cameroun se rapproche de ses objectifs de développement, mieux, il se trouve plongé dans l’obscurité, en faisant allusion aux réalités observées dans le secteur de l’électricité.
Dans le cadre de la stratégie de développement Snd30, le Cameroun s’est fixé comme objectif de produire 5000 mégawatts d’électricité d’ici 2030. Actuellement, la base de production d’électricité du pays se compose majoritairement de sources hydroélectriques (62%), suivies de la thermique au gaz (40%), de la thermique au fuel (22%) et du solaire (2%).
La capacité de production installée est estimée à 1534 mégawatts, dont environ 1200 mégawatts sont disponibles dans le réseau interconnecté sud. Cependant, compte tenu des déficits observés en journée et en soirée, il est clair que la capacité actuelle ne suffit pas à répondre à la demande croissante d’électricité.
Les problèmes hydrologiques liés au changement climatique, les difficultés d’approvisionnement en combustible et les opérations de maintenance des centrales contribuent tous à la pénurie d’électricité. Même dans des conditions idéales, un déficit de 20 mégawatts persiste dans le réseau interconnecté sud en journée, et ce chiffre peut atteindre 180 mégawatts lorsque tous les facteurs sont pris en compte.
Au cours de la réunion du 22 février, le directeur général d’Eneo, a fait savoir qu’il travaille actuellement pour assurer l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité.
La solution à cette crise énergétique semble résider dans le projet Nachtigal Hydro Power Company (Niipc). Niipc est une société camerounaise créée en 2015 dans le but de concevoir, financer, construire et exploiter un aménagement hydroélectrique de 420 mégawatts sur le fleuve Sanaga, aux chutes de Nachtigal amont. Ce projet comprend également la construction d’une ligne d’évacuation de près de 50 kilomètres jusqu’au nord de Yaoundé.
Une fois achevé, Nachtigal deviendra le plus important aménagement hydroélectrique du pays, couvrant près de 30% des besoins en électricité du Cameroun. Le directeur général de Niipc a affirmé que tous les préparatifs étaient terminés et que la synchronisation du projet serait bientôt réalisée. Le Dg de Eneo a exprimé une confiance à 99% quant à la mise en service de Nachtigal en mars 2024.
Ce projet d’envergure représente un pas important vers la résolution de la crise énergétique au Cameroun et ouvre de nouvelles perspectives pour le développement économique du pays. Les industriels peuvent être rassurés quant aux efforts déployés par le gouvernement pour garantir une fourniture d’électricité de qualité et en quantité suffisante.

Le Ministre de l’Eau et de l’Énergie a rassuré les industriels en affirmant que le problème actuel de pénurie d’électricité serait bientôt résolu. «Après Mars, ce problème sera un triste souvenir et je peux le dire avec certitude », a-t-il déclaré.

Vous Aimerez Peut-être Aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restons Connectés

0FansJ'aime
1,278SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Les Plus Lus